Colombie


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

Santafe de Bogota
En 1987, la capitale de la Colombie compte 8 à 9 millions d’habitants dont la moitié vivent dans des bidonvilles. Les enfants et jeunes adultes sont confrontés à un avenir incertain en raison de la situation économique très critique. 70% de la population sont sans emploi, le coût de la vie augmente annuellement de 30% et la violence autour du trafic de drogues est omniprésente.

1987 - 1ère mission inaugurée par MSF Lux


En 1987, MSF Luxembourg décide d’ouvrir une mission dans les bidonvilles de la capitale colombienne. Le premier projet mis en place a pour objectif l’ouverture de 5 postes médicaux et paramédicaux et la mise en place de structures de soins de santé primaire.
Outre la médecine curative, différents projets de santé publique comme la vaccination, l’éducation ou  le planning familial ont été mis en place dans ces dispensaires.


MSF Luxembourg au sein des bidonvilles de Bogota. ©MSF


  1989/1991 - Projet d'aide médico-sociale pour les enfants des rues

Dès 1989, l’équipe présente sur le terrain travaille avec un médecin colombien pour soigner les enfants des bidonvilles de Paraiso, Guacamaya, Lucero Medios et Potosí. 30 à 40 consultations par jour sont données dans le dispensaire ouvert aux enfants des rues, ce qui représente un succès pour MSF Luxembourg. Parallèlement, l’association se concentre sur la formation du personnel local en collaboration avec le ministère de la santé. Une formation est dispensée aux agents de santé locaux travaillant dans les bidonvilles parmi lesquels les mères communautaires responsables des crèches. MSF multiplie également ses activités extra-muros pour couvrir le volet préventif dans les crèches, et écoles.


Sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire
à Puerto Merizalde.
©MSF


  1991 - PANA (Programme d’Aide Nutritionnel Ambulatoire) à Bogota

En 1991, MSF ouvre un Programme d’Aide nutritionnel Ambulatoire (PANA) dont l’objectif est d’assurer un apport protéique et calorique aux enfants malnutris de moins de 5 ans vivant dans les bidonvilles ainsi qu’une éducation nutritionnelle aux mères. Chaque année, environ 120 familles bénéficient des programmes de récupération nutritionnelle et 80 femmes enceintes participent aux programmes de prévention de la malnutrition durant toute leur grossesse et les six premiers mois suivant l’accouchement.
      
En 1995, MSF passe le relais à des l’organisation locale ASFAMILIAS qui fonctionne de manière autonome.

Retrouvez plus d'informations sur la malnutrition.



  1991 - MSF étend son activité jusqu’à Buenaventura

Buenaventura, est une ville de 30.000 personnes sur la côte Pacifique où le climat est très chaud et très humide. MSF Luxembourg essaye de fortifier le système de santé local dans cette région via un projet pilote qui débute dans la commune « n°11 » de Cristobal Colom : consultations médicales, prénatales, pédiatriques et dentaires, médecine préventive et curatives. Le projet est ensuite transféré dans la commune « n° 4 » de Playita. Il s’agit de l’un des quartiers les plus pauvres de Buenaventura comptant 3.109 habitants, dont 15% sont analphabètes, 533 maisonnettes, dont 78% construites en bois sont en mauvais état et abritent familles et animaux. 98% des maisons sont reliées illégalement à l’eau potable et 93% n’ont pas d’égout, tout est jeté à la mer.
Située au bord de la mer, la Playita est le lieu de passage obligé du trafic de drogue et de la contrebande, ce qui entraîne un climat très violent.

MSF travaille également en zone rurale à Bajo Calima, située à 17 km de Buenaventura. Bajo Calima est un village extrêmement pauvre et compte 12.000. Les objectifs de MSF Luxembourg sont :
      - appuyer les systèmes de soins de santé primaire par des programmes de  santé publique : examens prénataux, vaccination, éducation,
       - augmenter la couverture des soins dans la zone,
       - débuter un programme de médecine dentaire,
       - organiser la pharmacie communautaire et le laboratoire.

Après avoir travaillé dans les bidonvilles de Buenaventura, MSF met en place un programme dans l‘hôpital de la ville. L’établissement couvre une population d’environ 235.000 personnes et sert de centre de référence pour toute la côte Pacifique du département de la Valle. L’objectif est la réorganisation du travail et l’amélioration des soins dans le service de pédiatrie afin de faire diminuer les taux de mortalité périnatale et infantile. MSF assure la formation du personnel en collaboration avec l’hôpital de Cali, fournit du matériel et embauche un médecin qui travaille à plein temps dans le service.


1996/1997 - Réhabilitation de l'hôpital de Puerto Merizalde.

Située à 3 heures de bateau au sud de Buenaventura, Puerto Merizalde possède un hôpital couvrant une population de 20.000 habitants concentrés le bord des « rios » (fleuves), unique voie de communication avec l’extérieur. Malgré la présence de l’hôpital, la population ne reçoit pas de soins dentaires et doit se déplacer par bateau jusqu’à l’hôpital de Buenaventura pour toute intervention chirurgicale. Ces transferts parfois dangereux au point de vue médical représentent un préjudice économique non négligeable pour la population de la région. Le premier objectif du projet est de faire de l’hôpital un centre de référence pour cette région isolée du reste du pays. MSF appuie également le travail des promoteurs de la santé actifs sur les bords des fleuves. Les dispensaires sont remis aux autorités colombiennes en 1997.


Equipe mobile MSF à Puerto Merizalde. ©MSF

Retrouvez plus d'informations sur la réhabilitation/reconstruction par MSF.


BASE D'URGENCE

La Colombie est régulièrement touchée par des catastrophes naturelles, MSF doit donc faire face aux besoins logistiques lorsqu’elles se produisent. La zone d’intervention est la zone à haut risque sismique, soit un peu moins de la moitié du territoire colombien. MSF dispose d’un stock de base à Bogota pour répondre aux besoins identifiés par l’équipe sur le terrain.

Juin 1994 : la ville d’Inza, département de Cauca, est secouée par un tremblement de terre. MSF intervient auprès de la population pour organiser certains campements : construction d’un aqueduc, de latrines et soutien logistique aux activités médicales. Lors du tremblement de terre du 19 janvier 1995, MSF apporte une aide ponctuelle à une municipalité du département du Casanare en fournissant des tanks d’eau et la sanitation de base.

cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

La Colombie, aujourd'hui


Projet d'aide médico-sociale pour les enfants des rues.©MSF