INDE


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

 1992/2002 - lutte contre la tuberculose

En 1992, à Coregaon, une des banlieues des plus pauvres de la ville de Bombay, MSF démarre un projet de lutte anti-tuberculose. Cette action s’insère dans le cadre du programme de contrôle de la tuberculose dans la ville de Bombay, en collaboration avec les associations Indesch Patenschaften et Maharashtra Lokahita Seva Mandai.

Lauréat du prix Indira Gandhi en 1996, MSF est invitée par les membres du parlement indien pour mettre en place un programme de lutte contre la tuberculose, problème majeur de santé publique en Inde.
A partir de janvier 1999, un administrateur et un médecin travaillent à l’évaluation de la situation et à l’implantation d’un soutien au programme national de contrôle de la tuberculose. Le projet de MSF a pour but la création d’un réseau incluant le secteur public et privés impliqués dans la lutte contre la tuberculose.

A cette époque, on estime qu’un tiers de la population mondiale infectée par la tuberculose vit en Inde avec environ 400 millions de personnes touchées et environ 1.8 million de nouveaux cas chaque année. La prévalence de la maladie est plus haute dans les couches sociales les plus pauvres en milieu rural ou dans les bidonvilles sub-urbains. A Bombay, plus de 9.000 personnes meurent de tuberculose chaque année. La population de la capitale polluée approche les 15 millions d’habitants dont la moitié vit dans des bidonvilles, au milieu de conditions hygiéniques précaires. Beaucoup vivent temporairement en ville pour chercher un travail : ils se déplacent souvent et favorisent la propagation de la maladie.

En 2002, le projet de MSF Luxembourg en Inde est transféré à MSF Belgique pour des raisons de cohérence géographique et thématique.

cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

L'Inde, aujourd'hui


MSF oriente son travail vers les habitants de Bombay dont la plupart sont exclus du programme national de lutte contre la tuberculose. ©Robert Nickelsberg-Gamma