LIBAN


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

Le contexte libanais

Depuis la fin de la guerre civile en 1990, le Liban est dominé par les Syriens. Entre la destruction causée par 16 années de guerre et le manque de confiance dans une politique instable, la situation économique est très mauvaise et l’aide internationale s’est arrêtée à la fin de la guerre. La situation médicale est très liée aux différents problèmes économiques. Le domaine de la santé est entièrement privé, ce qui implique la pratique de prix très élevés pour toute intervention médicale. Par exemple, le prix d’une consultation chez un médecin équivaut à la moitié du salaire mensuel.

En 1993, les populations ayant fui les combats retournent dans leurs maisons et leurs villages d’origine. Des milliers de familles doivent pour la plupart réparer ou reconstruire leurs habitations dévastées ou détruites, recommencer à labourer leurs terres et trouver un nouveau travail.


1992 /1994 - Soins de santé primaire à Biakout


MSF Luxembourg apporte une aide médicale au dispensaire de Biakout, à 10 km de Beyrouth où les déplacés d’origine multi ethnique vivent dans de très mauvaises conditions. Le dispensaire couvre une population de 30.000 personnes. MSF assure un stock de médicaments essentiels, apporte une grande quantité de matériel médical, tout en assurant des frais de fonctionnement minimum. L’équipe met également en place des programmes d’éducation et de prévention et des installations sanitaires adéquates. Le projet du dispensaire de Biakout prend fin en 1994.


  1994 - MSF Luxembourg au sud du Liban

MSF Luxembourg ouvre un nouveau projet dans le sud du Liban en 1994 dans la région de Saïda afin d’apporter une assistance médicale à plusieurs dispensaires de la région dont celui du camp palestinien de Ain El HelWé. Les cinq dispensaires sont équipés et fonctionnent afin de soigner 20.000 à 30.000 patients.


  1995 - Aide à différents dispensaires ruraux du sud Liban

Dans les campagnes au sud du Liban, les Palestiniens sont parqués dans des camps qui peuvent être rasés du jour au lendemain. Ils voient les aides qui jusque là leur étaient allouées, diminuer de manière significative. MSF Luxembourg, après avoir soutenu les centres de santé à Biakout et dans la région de Saïda, a engagé un projet de soutien de dispensaires ruraux.

Le programme se compose de 4 volets :
  - Réhabilitation
  - Matériel médical
  - Médicaments
  - Formation


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

Le Liban, aujourd'hui


Enfants jouant devant les bâtiments en ruine de Beyrouth.©MSF
 

Témoignages