NICARAGUA


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

Le Nicaragua est un petit pays entre les deux Amériques, dans une zone géographique particulièrement instable où sévissent ouragans, éruptions volcaniques et séismes. Au milieu des ces catastrophes, vivent des hommes, femmes et enfants aux visages marqués par les épreuves qu’ils doivent traverser.


 1987 : réhabilitation sanitaire


En 1987, MSF Luxembourg participe au financement d’un projet de réhabilitation sanitaire. Le programme comporte plusieurs volets dans les régions de Juigalpa et Matagalpa : approvisionnement en médicaments, formation, prévention concernant la santé maternelle et infantile.


  1998/2001: Assistance aux sinistrés du cyclone Mitch

Fin octobre 1998, le cyclone Mitch se transforme en tourmente tropicale, prend de l’ampleur et dévaste les régions du nord et du Nicaragua. A cause des inondations, les routes sont coupées, les glissements de terrain sont innombrables, les plantations sont recouvertes de boues : les équipes MSF ne peuvent accéder aux zones sinistrées que par hélicoptère ou par bateau. Les maisons sont détruites, certains villages ensevelis sous des coulées de boues, les cultures sont submergées. Les équipes MSF découvrent des photos de familles, dessins, livres et autres objets, témoins muets de milliers de vies qui se sont arrêtées à cause du désastre.


Glissement de terrain suite au cyclone Mitch en 1998.
©Aitor


Les survivants n’ont plus de logement et sont en état de dépendance alimentaire pendant 7 à 12 mois et, en plus des cultures, l’eau a détruit ou contaminé les puits d’eau potable (on parle de contamination des puits lorsqu’il y a une communication puits/latrine par débordement).

Les objectifs des interventions de MSF dans le cadre de cette urgence sont de réhabiliter et améliorer l’accès aux soins et à l’eau potable, ainsi que de reloger les familles.

Les techniciens eau et sanitaires MSF inspectent les puits dans les communautés locales en prélevant des échantillons pour les analyser. Les puits contaminés sont désinfectés avec du chlore. Une équipe se concentre sur la réparation et l’amélioration du réseau sanitaire dans le but de fournir au moins une latrine qui fonctionne correctement tous les 5 foyers et que chaque puits puisse fournir 300 habitants en eau potable

Cette activité s’insère dans un plan général de prévention et de prise en charge des épidémies (choléra, dengue) mis en place par MSF.


Désinfection d’un puits contaminé
grâce au kit de chlorification.
©MSF


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 
Construction du centre de santé.©MSF