VIETNAM


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB
 

Les cicatrices du passé

La province de Quang Tri est créée juillet 1989 par la partition de l’ancienne province de Binh Thien en trois nouvelles entités administratives : Quang Binh, Quang Tri et Thua Thien Hué. Elle est située dans la partie centrale du Vietnam et sa limite nord correspond au 17ème parallèle, qui sert de ligne de démarcation entre la République du Vietnam au sud et la République Socialiste du Vietnam au nord entre 1954 et 1975.

Pendant toute la durée de la guerre, la région au sud de cette ligne est le théâtre de combats sanglants : elle est lourdement bombardée autant par le nord qui vise les nombreuses bases américaines installées dans la zone, que par les américains qui veulent arrêter l’avancée des Viêt-Cong.

A cette période, presque toute la population de la région part se réfugier plus au sud et revient à partir de 1975 : plus de 5.000 personnes sont blessées ou tuées par les bombes, obus et mines disséminés dans le secteur. A cause des endommagements particulièrement graves dans cette région, la population est encore plus défavorisée que celle dans d’autres parties du pays.MSF propose d’aider les autorités locales à mettre au point un programme adéquat de la gestion et supervision du système de santé : il s’agit d’un programme d’assistance technique et le rôle de MSF est celui d’un conseiller.


Groupe d'enfants dans le contexte du rapatriement des Vietnamiens. ©MSF


La situation existante

Le district de Hai Lang compte environ 85.000 habitants et possède, selon le schéma hiérarchique habituel :

- un hôpital de district d’environ 50 lits
- deux polycliniques, chacune couvrant 5 communes
- Un centre de santé pour chacune des 20 communes donc 4 ont été détruits par les typhons. Parmi les 16 restants, seul 10 sont encore fonctionnels.

Toutes les structures de santé présentent un manque de gestion et de supervision et le personnel soignant est trop nombreux pour être efficace. A ceci s’ajoutent la vétusté des bâtiments, le manque de médicaments et de certains équipements médicaux et l’absence de recyclage : les soins prodigués sont de mauvaise qualité.

Via son programme, MSF vise une amélioration de l’état de santé de la population du district en améliorant la prise en charge des malades via la réhabilitation des structures sanitaires, la formation du personnel de santé et l’approvisionnement en médicaments et matériels médicaux.


Le programme de MSF dans la province de Quang Tri

En novembre 1993, MSF Luxembourg, en collaboration avec MSF Suisse, débute un programme dans la province de Quang Tri pour une durée initiale de deux ans. Il comprend plusieurs volets :


L’intérieur d’un hôpital au Vietnam au début des années 1990. ©MSF

- Réhabilitation des structures de santé du district de Hai Lang : elle porte sur les structures déjà existantes et directement impliquées dans les activités médicales. Il s’agit d’améliorer la qualité de travail et l’hygiène ; une attention particulière est accordée à l’approvisionnement en eau.

- Formation du personnel : le médecin et l’infirmier MSF se consacrent à la formation continue du personnel de santé : management et à la planification des activités sanitaires (santé publique, système d’informations sanitaires).

- Apport de matériels et de médicaments

- Amélioration des moyens de transport : l’ambulance de l’hôpital de district est remise en état et deux autres véhicules, neufs, sont utilisés par l’équipe MSF et remis aux services de santé de la région en fin de programme.

- Participation à la mise en place d’un système de recouvrement de coût (expérience pilote sur un district).

L’équipe se compose d’un médecin coordinateur, d’une infirmière et d’une administratrice logisticienne et travaille avec une équipe de dix Vietnamiens. Le programme atteint ses objectifs en une année, les besoins au niveau local ayant été surestimés.


cornerLU.gif, 0 kBcornerLD.gif, 0 kB