× Fermer
UKRAINE. Mariupol. 24 February 2022. Civilians whose homes were hit by a rocket leave the area.

Ukraine

Les couloirs ne suffisent pas en Ukraine : le passage et l'accès sécurisés de l'aide humanitaire doivent être un droit et non un privilège

UKRAINE. Mariupol. 24 février 2022 . Des civils dont les maisons ont été touchées par une fusée quittent la zone. © Lorenzo Meloni/Magnum Photos
Communiqués de presse 
Dans la ville assiégée de Marioupol, des milliers de personnes, dont le personnel de Médecins Sans Frontières (MSF) et leur famille, restent coupées du monde. MSF suit de près avec notre personnel les rapports en cours concernant un accord pour un passage sécurisé des civils ce week-end.

    Il est vital que de telles opportunités pour les civils de s'échapper des zones de guerre violente ne soient pas des offres uniques et limitées dans le temps. A MSF, nous savons combien cela peut être dangereux pour les civils qui ne peuvent ou ne veulent pas partir, y compris pour le personnel médical qui choisit de rester pour prendre soin des malades et des blessés.

    « Chaque situation est différente, mais au cours de nos décennies d'expérience de travail dans des situations de guerre, nous savons que les couloirs humanitaires ponctuels peuvent être utiles mais ne sont pas suffisants », déclare Stephen Cornish, directeur général de MSF.

    « Plusieurs fois, nous avons été témoins de civils encouragés à partir grâce à des couloirs d'évacuation civile limités dans le temps, et ensuite... ceux qui ne pouvaient ou ne voulaient pas fuir ont été confrontés à une violence extraordinaire et aveugle qui s'est déchaînée sur tout le monde et tout ce qui était laissé derrière. En conséquence, de nombreuses personnes ont été tuées ou mutilées, y compris de nombreux médecins et autres civils. »

    MSF demande que les règles de la guerre soient respectées par tous les militaires qui combattent dans ce conflit en Ukraine - prendre toutes les précautions pour éviter de blesser les civils et considérer les civils comme des civils à tout moment et en tout lieu en Ukraine. 

    Un passage sûr pour ceux qui veulent et peuvent s'échapper doit être assuré de toute urgence à Marioupol et dans toutes les zones touchées par la guerre en Ukraine, indépendamment de l'existence de couloirs humanitaires ou de cessez-le-feu qui pourraient être temporairement mis en place.

    Quant à ceux qui restent sur place, ils ne peuvent pas perdre leur statut de civils ; les parties belligérantes doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher les civils de subir des dommages, à tout moment et en tout lieu.

    MSF soutient tout type d'initiatives de cessez-le-feu permettant un passage plus sûr pour ceux qui veulent fuir et l'entrée de l'aide médicale et humanitaire, mais le droit de rechercher la sécurité et l'accès à l'aide humanitaire doit être une obligation et non un privilège, partout en Ukraine.

    Faites un don