× Fermer
Un membre de l'équipe mobile de vaccination de MSF prépare une dose de vaccin COVID-19 dans une maison de retraite

Liban

MSF ouvre deux nouveaux centres de vaccination contre le COVID-19 à Bar Elias et Tripoli

Un membre de l'équipe mobile de vaccination de MSF prépare une dose de vaccin COVID-19 dans une maison de retraite à Shayle (Mont Liban). © Tracy Makhlouf/MSF
Toutes les actualités 

    Médecins Sans Frontières (MSF) renforce ses activités de vaccination contre le Covid-19 avec l’ouverture de deux nouveaux centres de vaccination à Tripoli et Bar Elias. 

    « Nous voyons l’ouverture de ces structures comme la prochaine étape pour faciliter l’accès au vaccin à plus de gens au Liban. Même si le nombre de patients de Covid-19 n’est pas aussi élevé qu’il l’était au début de l’année, il y a encore beaucoup d’efforts à faire pour éviter une nouvelle vague de cas Covid-19 dans le pays ». 
    Zeina Ghantous, Cheffe de mission adjointe de MSF. 

    MSF a commencé ses activités de vaccination contre le Covid-19 au Liban le 19 mars 2021, à la suite d’un accord avec le Ministère de la Santé Publique. L’objectif principal de l’organisation est d’assurer l’accès au vaccin pour les personnes les plus vulnérables et à risque de contracter le virus.

    « Beaucoup de personnes âgées, ainsi que le personnel de santé, dans les maisons de retraites libanaises n’ont pas la possibilité de se déplacer librement ou facilement, à cause de leur condition de santé ou de problèmes d’accessibilité » explique Caline Rhayem, adjointe à la coordination médicale de MSF au Liban, « c’est pourquoi nous avons d’abord déployé des équipes mobiles qui pourraient venir jusqu’à eux ».

    Au cours des trois derniers mois, les équipes mobiles de MSF ont visité plus de 30 maisons de retraites dans le pays. L’organisation a aussi déployé des équipes mobiles dans plusieurs prisons (Zahle, Roumieh et Tripoli), pour y mener des activités de vaccination. L’ambition est de toucher une autre catégorie de personnes qui n’a pas ou peu accès au vaccin contre le Covid-19. Plus de 5 000 personnes ont déjà été vaccinées par les équipes mobiles de MSF au Liban.

     « L’ouverture de ces centres de vaccination contre le Covid-19 à Tripoli et Bar Elias va nous permettre de vacciner encore plus de gens désormais car nous travaillerons avec des équipes mobiles mais également dans des points fixes, où les gens pourront se rendre pour se faire vacciner. »  
    Zeina Ghantous, 
    Cheffe de mission adjointe de MSF. 

    Pour avoir accès à la vaccination dans l’un de ces centres, les personnes doivent se pré-enregistrer sur la plateforme en ligne mise en place par le Ministère de la Santé Publique. Les vaccins sont fournis par les autorités de santé, mais la vaccination est effectuée par les équipes de MSF. Avant de vacciner les patients, les équipes de MSF vérifient leur préenregistrement et leur consentement.

    En complément de ses activités de vaccination contre le Covid-19, MSF a également déployé des équipes de promotion de la santé au sein du pays, pour aborder l’hésitation de certaines personnes à se faire vacciner. « Il y a encore beaucoup de travail à faire pour combattre la désinformation au sujet du Covid-19 et de la vaccination au Liban » explique Houssam Al Rahabi, Superviseur de la Promotion de la Santé au sein des équipes de vaccination de MSF. Lui et son équipe informent la population au sujet du vaccin, et expliquent comment s’enregistrer sur la plateforme mise en place par les autorités de santé locales, afin d’y avoir accès.

    « Beaucoup de personnes ont encore peur de se faire vacciner. Elles se demandent si certains types de vaccins sont plus efficaces que d’autres, si elles souffriront d’effets secondaires… Notre rôle est de partager avec elles une information correcte et de les rassurer. Nous avons besoin d’écouter les peurs et les inquiétudes des gens, au lieu de juste leur dire de se faire vacciner. En ce sens, les activités de promotion de la santé et la vaccination vont de pair, et l’une ne peut pas vraiment être efficace sans l’autre. Nous devons continuer les deux activités et redoubler d’efforts, à tous les niveaux, si nous voulons nous assurer que le Covid-19 est derrière nous. »

    MSF contribue activement aux efforts pour enrayer le virus du Covid-19 au Liban, depuis le début de la pandémie. Dès mars 2020, la priorité de l’organisation a été d’assurer l’accès à la santé pour les communautés les plus vulnérables du pays, à travers le maintien de la majorité de ses activités médicales régulières mais aussi avec le développement d’activités spécifiquement liées à la Covid-19, telles que la mise en place de tests et de structures d’isolation, le traitement de patients Covid-19 et la vaccination à travers le pays.