× Fermer
À Nyachikaza (district de Nsanje), MSF a apporté un soutien d'urgence pour répondre à l'épidémie de choléra qui a suivi la tempête tropicale Ana. Mars 2022.

Malawi

MSF répond aux conséquences de la tempête tropicale Ana

À Nyachikaza (district de Nsanje), MSF a apporté un soutien d'urgence pour répondre à l'épidémie de choléra qui a suivi la tempête tropicale Ana. Mars 2022. © Fabrice Weissman/ MSF
Toutes les actualités 
A la fin du mois de janvier 2022, la tempête tropicale Ana a provoqué de graves inondations au Malawi après être passée au-dessus de Madagascar. Dans la péninsule de Makhanga, sur la rive orientale de la rivière Shire dans le district de Nsanje, le centre de santé et le poste de santé ont été inondés et ont dû fermer complètement à partir du 25 janvier.

    Cette situation a eu un sérieux impact sur l'accès aux soins des 16 000 personnes vivant sur la péninsule, en particulier les patients séropositifs, les femmes enceintes, les personnes atteintes de paludisme et ou bénéficiant du programme nutrition. Médecins Sans Frontières (MSF) a travaillé en étroite collaboration avec le ministère de la Santé du Malawi pour répondre à l'urgence et fournir une aide médicale aux personnes touchées. 

    MSF a facilité la réouverture du centre de santé de la péninsule de Makhanga à raison de trois jours par semaine, grâce au soutien du Programme alimentaire mondial, qui nous a prêté un bateau. Cela a permis à MSF de transporter du personnel de santé ainsi que des médicaments et du matériel médical vers la péninsule. Des primes ont également été offertes au personnel de santé de centre pour l'aider à reprendre ses activités le plus rapidement possible. 

    À la mi-mars, le premier cas de choléra a été signalé dans le district de Nsanje à la suite des inondations. MSF a mis en place un centre de traitement pour les personnes infectées par le choléra et a soutenu leur traitement médical. L'équipe participera également à une campagne de vaccination pour prévenir de nouvelles épidémies.

    Les équipes MSF ont suivi de près l’apparition de nouvelles personnes infectées par la maladie et ont déployé des mesures pour prévenir une flambée del’épidémie. Ces mesures comprenaient la recherche des contacts, la désinfection des points d'eau, la formation des agents de santé communautaires du ministère de la Santé et la mise en place d’activités de promotion de la santé au sein des communautés.

    Faites un don