× Fermer

Ukraine

Ukraine : MSF aide les survivants de l'explosion de Dnipro

Toutes les actualités 
Trois jours après l'attaque d'un immeuble résidentiel dans le centre de Dnipro, qui a tué au moins 40 personnes, les équipes de Médecins Sans Frontières ont apporté aux survivants des soins médicaux, une aide psychologique et des articles de première nécessité. Outre les personnes décédées dans l'explosion, 75 personnes ont été blessées et une trentaine d'autres sont portées disparues.

    Immédiatement après l'attaque, les résidents ont été évacués du bâtiment. Dans les heures qui ont suivi, les équipes d'ambulanciers de MSF ont soigné sur place les personnes souffrant de blessures légères et ont transporté celles souffrant de blessures plus graves à l'hôpital. 

    Pendant ce temps, les gens se sont rassemblés dans la rue dans l'espoir de recevoir des nouvelles de leurs amis et parents disparus ; beaucoup étaient dans un état de détresse visible.

    "Parmi les personnes qui m'ont approchée pour me demander de l'aide, il y avait une femme dont un proche était mort à la suite d'une onde de choc alors qu'elle marchait dans la rue au moment de l'attaque", raconte Yvhenia Kvyatkovska, psychologue de MSF. "La femme pleurait. Elle m'a dit que son proche n'avait que 15 ans. Je pouvais voir qu'elle était en état de détresse et de panique, ce qui est une réaction naturelle à ce qui s'est passé." 

    "La situation est très difficile", explique Ivan Quentin, coordinateur de terrain de MSF. "Lorsque nous sommes arrivés, il y avait beaucoup de monde sur les lieux et des dégâts importants. Les premiers intervenants et les excavateurs enlevaient soigneusement les débris. Un certain degré de panique se lisait sur les visages de toutes les personnes présentes."

    "Nous avons fait venir deux équipes médicales complètes, y compris des psychologues et des promoteurs de santé, et nous avons mis en place deux cliniques mobiles pour offrir aux patients un peu de chaleur et d'intimité. L'équipe médicale a fourni des consultations médicales et des premiers soins psychologiques. Nous nous sommes coordonnés avec la Croix-Rouge ukrainienne pour distribuer les kits d'articles de secours par l'intermédiaire de leurs volontaires et utiliser leur tente pour diriger les gens vers nos cliniques mobiles. Jusqu'à présent, nous avons effectué plus de 100 consultations médicales. Nos activités de santé mentale sont en cours. Nous resterons sur place aussi longtemps qu'on aura besoin de nous."
     

    Faites un don