× Fermer
New Board of Directors of MSF Luxembourg, elected in April 2022.

Dr Bechara Ziade est le nouveau Président de Médecins Sans Frontières Luxembourg

Nouveau Conseil d'Administration de MSF Luxembourg, élu en avril 2022. © Thibaut Peras/ MSF
Communiqués de presse 
Suite à son Assemblée générale le 30 avril dernier, Médecins Sans Frontières Luxembourg a nommé le Dr Bechara Ziade à la tête de son Conseil d’Administration.

    Dr Bechara Ziade, président de MSF Luxembourg. MSFMédecin généraliste, Bechara Ziade a une longue expérience auprès de MSF, en tant que directeur médical de la section luxembourgeoise de 1991 à 1995 mais aussi Président de 2011 à 2013.

    Actuellement Chef de division au ministère de la santé luxembourgeois pour la « médecine scolaire et la santé des enfants et adolescents », il décide une nouvelle fois de mettre son énergie au service des plus vulnérables à travers le monde.

    Il succède au Dr Guy Berchem, qui remplissait ces fonctions depuis 2015, et qui reste toujours dans le conseil d’administration qu’il avait rejoint en 2014.

    Depuis toujours, Dr Bechara Ziade est profondément marqué par le fait que des gens ne puissent pas se soigner par manque de moyens. « J’ai fait le choix de devenir médecin pour cela. Je me rappelle d’un enfant dont le cas nécessitait une opération à cœur ouvert. J’ai déployé des moyens d’actions pour récolter de l’argent, afin qu’il puisse être opéré », confie-t-il.

    Bechara Ziade a étudié la médecine à Beyrouth, durant la guerre au Liban. « Parallèlement à mes études, je donnais une journée par semaine aux réfugiés, aux déplacés, aux blessés. Je soulageais la souffrance née des violences. Cela me donnait l’énergie et le courage de poursuivre ».

    Aujourd’hui, il poursuit cette vocation du soin en tant que médecin au service de la santé des enfants et adolescents, avec pour axe la médecine préventive « car il est toujours préférable d’éviter la maladie que d’avoir à la traiter ».

    Son engagement chez MSF rejoint cette même volonté de venir au chevet des plus fragiles, où qu’ils se trouvent.

    La sensibilité humanitaire est un baume que l’on peut appliquer sur les souffrances du monde, et pour cela MSF a un impact beaucoup plus grand que nos actions individuelles de tous les jours ».

    Selon lui, un des défis de son mandat sera de relier cette dimension locale, ancrée au Luxembourg, avec les grandes problématiques internationales. Il souhaite pour cela sensibiliser la jeunesse luxembourgeoise, communiquer davantage sur les actions de MSF afin de créer des vocations pour le recrutement d’expatriés et soutenir la collecte de fonds, avec l'aide du personnel du bureau et les autres membres du conseil d'administration.

    Au niveau international, la spécificité de l’unité de recherche opérationnelle de MSF Luxembourg aura aussi son rôle à jouer pour continuer d’améliorer les projets de l’association à travers le monde. Dr Bechara Ziade poursuit : « il faut remettre l’humain au centre, être plus proches des populations négligées et trouver le meilleur moyen de les atteindre. Nous devons continuer à être présents dans les zones de conflit, à traiter les maladies chroniques et nous orienter davantage vers la médecine préventive qui est un sujet qui m’est cher ».

    L’aspect préventif, Dr Bechara Ziade le conçoit jusque dans la crise climatique qui met l’humanité face à son plus grand péril. Il souligne que la question des réfugiés climatiques se pose d’ores et déjà, et que MSF doit y répondre aussi en veillant à limiter son propre impact écologique.

    Le mandat du Dr Bechara Ziade débute en pleine guerre sur le sol européen, avec des conséquences qui seront sans doute lourdes pour de nombreuses années à venir. « Je suis frappé de voir les évènements qui se passent en Ukraine. Nos équipes déploient leur expérience et leur savoir-faire pour aller au secours des populations victimes de ce conflit, en soignant ceux qui en ont besoin, en formant le personnel médical à la chirurgie de guerre et à la prise en charge des blessés mais aussi en poursuivant le soin auprès de nos malades chroniques, diabétiques porteurs du VIH. Je salue l’élan de solidarité des différents pays européens, prompts à accueillir les réfugiés ukrainiens. Mais j’aimerais les appeler à faire preuve de la même solidarité concernant ceux qui viennent aussi d’ailleurs, de zones de conflit terrifiantes. Cette solidarité ne doit pas être conditionnée à un lieu géographique. 

    Pour moi, nous sommes comme une mosaïque, chaque pièce ne vaut rien quand elle est seule, mais elle se révèle au contact des autres ».

    Au-delà de la nomination du Dr Bechara Ziade en qualité de Président de l’association, MSF Luxembourg a également le plaisir d’accueillir Engy Ali, experte en santé publique au Ministère de la Santé, et Christophe Walentiny, médecin aux urgences polycliniques du CHL, au sein de son Conseil d’Administration.